Home     Artists     Contact
 
 
 

Back to artist

 
Reviews NICOLAS ACHTEN & SCHERZI MUSICALI
 

Andrewbensonwilson.org 1/09/2018: Laus Polyphoniae 2018 – Opening of the festival - La Pellegrina/Scherzi Musicali
The festival opened in grand style with what turned out to be one of the last musical gasps of the Renaissance era: the lavish 1589 musical celebrations for the Florence wedding of Duke Ferdinando I de’ Medici and Christina of Lorraine. The Belgian group Scherzi Musicali performed the six Intermedii composed by a variety of composers to be performed between the sections of the play La Pellegrina. …
The build-up to the dramatic concluding O fortunato giorno and O che nuovo miracolo was well handled, the first really ff moment coming right at the end. With around 19 singers and 22 instrumentalists, there was a rich tapestry of sound, with no fewer than six players of various lutes/chitarone, five of viola da gamba and lirone, along with two organs and a mild-toned regal. Andrew Benson Wilson - Review in full

Musica dei donum 2018: CD  Joseph-Hector Fiocco : "Petits motets Vol. II"
…These motets are very well written and excellently performed by Scherzi Musicali. We have four fine singers here who deal impressively with the technical requirements of the solo parts and whose voices blend perfectly. Together with the instrumentalists they show the qualities of Fiocco's motets which are unjustly neglected. As far as I am concerned, there is every reason to add a further disc to this series and I also would like to hear Fiocco's Leçons de ténèbres. I would be happy if Scherzi Musicali would take care of them as well….. Don't miss it.  Johan van Veen - Review in full

Klassiek Centraal 18/08/2018 : Laus Polyphoniae 25 – Nicolas Achten opent met La Pellegrina
…De weelde aan stemmenwisseling, instrumentale variatie met drie orgels, verschillende types luiten en chitarino’s, strijkers, traverso, ondersteuning door indrukwekkende kopers en cornet en melodieën die je onderdompelen in een feest dat wel degelijk de perfecte harmonie en het schoonste dat toen geboden kon worden, uitstraalt maakt het geheel compleet. Het huwelijk tussen Ferdinando I de Medici en Christine van Lotharingen in 1589 zindert nog steeds na, althans toch muzikaal in 2018.
Nicolas Achten en zijn musici zetten zich met deze uitvoering pal in het midden van de hedendaagse jongere generatie sterk gevormde specialisten in de historisch verantwoorde uitvoeringspraktijk. Het is niet overdreven van de absolute top te spreken en zo is de opvolging voorzien van zij die we de pioniers van de ‘oude muziekpraktijk’ mogen noemen. Ludwig Van Mechelen - Artikel

L’Avenir 9/07/2018: Dowland: le luth en terres danoises
Peut-on écrire sur la musique quand on n’est pas musicien ? Mais oui bien sûr, surtout lorsqu’il ne s’agit pas de technicité, mais d’emotions ! Alors lançons-nous à propos de ce ravissant concert proposé jeudi soir par « Scherzi Musicali » sous la direction de Nicolas Achten, à la fois maître d’œuvre de ce travail collectif et prodigieux de talent quand simultanément il joue sur son luth et chante.
Déclinaisons variables – À ce titre, les combinaisons utilisées, dans lesquelles quatre chanteurs et jusqu’à quatre luths de taille croissante, du soprano à la basse, sont associés en déclinaisons variable, nous ont donné des interprétations qui remplissaient joliment l’espace pourtant vaste de l’église Saint-Loup. Une magie apaisante ou enjouée éclate des voix, merveilleusement complémentaires, ainsi que des luths, violes et autre virginal et profite de symbioses qui sont autant de belles surprises.
Ainsi parmi les chansons, un étonnant instrumental pour trois luths distribue délicatement la mélodie de gauche à droite dans le chœur de l’église. ….Durant tout l’événement, les interprétations ont transcendé les émotions voulus par Dowland en une musique qui ne semble jamais désuète. Le résultat extrêmement séduisante, amuse, attendrit ou berce.  Yves Poumay

Classica Avril 2018 : Idylles baroques - La luxuriance des instruments de Scherzi Musicali se marie avec bonheur à la justesse des solistes dans ces dialogues amoureux
Après un premier opus consacré aux motels, I'ensemble Scherzi Musicali explore à présent le versant profane de Giovanni Felice Sances, … D'autant que l'instrumentarium ici réuni brille par sa luxuriance et son hédonisme sonore, parfaitement assorti à la sensualité de l'écriture vocale: aux traditionnels clavecin, orgue et archiluth se joignent triple harpe, chitarrone, guitare et épinette.
FANTAISIE ET EXPRESSIVITÉ 
Si le narrateur s'exprime au moyen d'une certaine rusticité d'apparat proche du recitar cantando, les nymphes, bergères et leurs équivalents masculins tressent guirlandes et festons avec une fantaisie délicieuse. Nos trois chanteurs possèdent le style ad hoc (diminutions, expressivité spontanéité des affects) et sont chez eux dans la persistance inéluctable du rythme ternaire qui noue ces jeux subtiles d'un lien caressant ou malicieux. Une mention spéciale pour le timbre virginal de la soprano Hanna AI-Bander et pour les climats envoûtants délivrés par le lione et la basse de viole dans « Pietosi, allontanatevi » et « Già dell' horrido Mostro »: tels le fond noir chez Goya ou le fond or dans les mosaïques byzantines, ils suggèrent la surréalité. Intermède instrumental irrésistible avec la Sonata sopra L'Aria di Ruggiero de Salomone Rossi, jouée uniquement sur cordes pincées, …Jérémie Bigorie
Sances - Dialoghi Amorosi  : Prise de son du mois (Classica , avril 2018)
Un quatuor vocal et quelques cordes, pincées (harpe, chitarrone, guitare, clavecin) ou frottées (basse de viole, lirone): cette œœuvre, qui balance entre monodie ornée et opéra, a besoin d'espace pour déployer ses sortilèges et laisser ses timbres capiteux s'emparer de l'auditeur. Installé dans l'église Sainte-Agnès du béguinage de Saint-Trond, en Belgique, décidément propice à la musique avec son plafond de bois en carène de navire, l'excellent ensemble Scherzi Musicali (CHOC dans ce numéro, p. 88) bénéficie d'une prise de son exemplaire de naturel. Les micros sont placés à une distance idéale des musiciens, c'est-à-dire pas trop près, pour profiter de leurs couleurs, de leurs nuances et de la dynamique dans une acoustique favorable. Comme au concert.

Westfälische Nachrichten 2/04/208 : „Scherzi Musicali“ in der Observantenkirche - Ein Hauch von Knabensopran
Hier erklang die modernere Monodie italienischen Stils (zum Beispiel Monteverdi), geistliche Gesänge, von einer einzigen Stimme getragen und von einer wunderbar farbigen Instrumentalgruppe begleitet. … Sie war mit ihrem klaren, quasi instrumental geführten Sopran das perfekte Gegengewicht zum kernigen Bariton Achtens. …..Zur klanglichen Auflockerung waren alternierend Instrumentalstücke von Dietrich Buxtehude eingeflochten (Sonata à 3); da konnten die Instrumentalisten gleichsam „pur“ glänzen... .Arndt Zinkant - Kritik

Diapason Mars 2018: Diapason Découverte CD Dialoghi Amorosi
….Nicolas Achten se distingue une nouvelle fois par son talent caméléon de multi-instrumentiste (harpe, chitarrone et clavecin) et de baryton. Il s’est entouré d’un opulent ensemble de continuistes, avec violes, lirone, chitarone, luth, architluth, guitare et claviers divers. L’accompagnement de ces miniatures dramatiques se voit empli de colorations variées, contrastées et toujours bienvenues.
L’éxecution vocale est très soignée, en particulier grâce aux interventions pleines d’âme et de sentiment du ténor Reinoud Van Mechelen, et aux sopranos radieux et chaleureux de Hannah Al-Bender et Deborah Cachet. Ne manquez pas, dans les compléments de programme, une surprenant bijou de poésie sonore: la Sonata sopra l’aria di Ruggiero de Salomone Rossi, originellement pour cordes et continuo, ici interprétée par l’ensemble des cordes pincées, créant une atmoshère céleste et lumineuse. Une magnifique réalisation qui comble les sens, la curiosité et l’esprit. Denis Morrier

Sunday Times 25/02/2018: CD Sances - Dialoghi Amorosi
This is Scherzi Musicali's second disc devoted to the work of Sances, the 17th-century Roman composer of the first opera to have been presented before the general public — the lost L'Ermione, of 1636. These ravishing, often ornately decorated solos, duets and trios on the subject of love reveal an intense engagement with text and sentiment that at times attains Monteverdian levels. Achten's singers and instrumentalists give performances of singularly persuasive passion. Stephen Pettit

Culturopoing.com 23/02/2018 : G.F. Sances –“Dialoghi Amorosi” - Idylles baroques
L’apparente stabilité des tableaux se mue souvent, rapidement en un défilé d’émotions contradictoires, soutenues par des harmonies contrariées. L’art des déséquilibres maîtrisés participe intiment de cette entreprise, où l’improvisation tient pleinement son rôle heureusement servi par les Scherzi musicali.
…Dans le Dove n’andro che non mi segua amor ?, la voix de la cantatrice enchante par la clarté de son timbre, auquel se greffe heureusement la viole de gambe. Ces dialogues lui donnent d’ailleurs sa mesure pleine et entière. La Sonata sopra l’aria di Ruggiero fait elle aussi la part belle aux conversations bien accordées de cet ensemble composite.
Confiée aux cordes et aux chanteurs, l’imitation des voix humaines voit se succéder exaltation, dépit et protestations amoureux. La narration occupe ici la place du sens, soutenu par un puissant figuralisme musical, rappelant le Tancrède de Monteverdi. Ici, « la beauté n’est plus la seule visée de la musique » (Philippe Beaussant), l’émotion prend ses droits. L’adieu aux homorythmies et le réveil du contrepoint confèrent à ces dialogues leurs cadences parfois contraires, mais toujours résolues, à l’image des dissonances passagères de L’infortunio d’angelica.
Heureusement servie par l’interprétation, la précision des sentiments confine à l’extrême justesse dans certains des dialogues. On est surpris par cette musique, qui sourd à la frontière du texte et de son expression, du corps, et de l’âme. Axelle Girard -Article

RondoMagazin.de 17/02/2018: Giovanni Felice Sances - Dialoghi amorosi
….Das Ensemble „Scherzi musicali“ schöpft in mehrfacher Hinsicht aus dem Vollen, wenn es auf dieser CD einen Überblick über die weltliche Musik von Sances gibt: aus dem Vollen der eigenen Ensemblegeschichte, in der Stücke von Sances von Anfang an eine zentrale Rolle spielten; aus dem Vollen des entsprechenden Bestandes aus Liedern, Lamenti, Arien und Dialogen, der das Schaffen von Sances kennzeichnet; und aus dem Vollen der klangprächtigen Möglichkeiten, die eine Continuobesetzung gemäß historischer Quellen bereithält: Orgel, Cembalo, Spinett, Harfe, Theorbe, Gitarre, Lirone, Bassviola und manches mehr werden zu immer neuen effektvollen Kombinationen zusammengestellt und sind ein klingender Beleg dafür, dass Neuentdeckung der harmonischen Ebene des Satzes per kraftvoller Continuobesetzung das Herz und die Seele des barocken Stils darstellt. Über diesem reich ausdifferenzierten Klangteppich entfalten sich die Stimmen gut disponierter Sängerinnen und Sänger, die das enge Miteinander von hochexpressiven Texten und ebenso ausdrucksstarken Melodien zelebrieren. Das ist von der ersten bis zur letzten Minute ein Genuss. Michael Wersin - Kritik

Le Soir 14/02/2018: CD Sances - Dialoghi Amorosi
Nicolas Achten s’est fait une spécialité de ce compositeur romain (il a déjà enregistré des motets), …..La musique de Sances s’impose par sa sensualité qui habite des créations très variées. On parcourt donc un périple oú l’on croise chansons strophiques, airs, cantates, “lamenti” et dialogues amoureux. Le tout dans une variété d’affects soutenus par un continuo fourni et varié. Le plaisir est partout, avec un naturel immédiat. S.M

Giornaledellamusica.it 5/01/2018: CD Giovanni Felice Sances - Dialoghi amorosi
Purtroppo il primo e il terzo libro delle Cantade sono andati perduti, ma Achten intende continuare a interpretare e registrare la musica di questo compositore che per il carattere sensuale e affettuoso delle sue musiche, ben messo in evidenza dalla affascinante esecuzione dell'ensemble Scherzi Musicali, merita maggiore attenzione e considerazione.
Translation
Unfortunately first and third books of cantatas are lost. However Achten is whising to going on in his project, interpreting and recording the music of this composer. The sensual and expressive character of his music, well underlined by the performance of the ensemble "Scherzi Musicali" makes the composer deserving more attention and consideration.  Paolo Scarnecchia - Article

Pizzicato 7/01/2018: CD Sances - Dialoghi amorosi - Zart Poetisch
... 'Dialoghi Amorosi' werden von Nicolas Achten an der Spitze der 'Scherzi Musicali' mit zarter Poesie gefühlvoll aufgeführt. Eine empfehlenswerte CD für alle Freunde früher Barockmusik. Remy Franck - Kritik

Le-babillard.fr 28/10/2017 : Les goûts réunis d’Anvers – CD J.H. Fiocco « volume II »
….Sensualité et vigueur, telles sont de fait les deux principales qualités de cet enregistrement au charme souverain. C’est d’abord le résultat d’une équipe solide où les quatre chanteurs sont dotés d’individualités fortes qui ne les empêchent pas de se fondre dans une texture polyphonique cohérente, dense et délicieuse.
On remarque en particulier la soprano Deborah Cachet, qui se signalait déjà dans la Maddalena de Bertali. Le timbre n’a rien perdu en beauté ni en distinction, et la soprano a l’occasion, en particulier dans le Laudate pueri Dominum, de montrer que la virtuosité ne l’effraie pas et que, même, elle peut remplir de grâce les lignes les plus ornées. L’aisance de Reinoud van Mechelen est, quant à elle, jubilatoire. Le timbre de Nicolas Achten est bien sûr moins brillant, moins séduisant, mais le baryton chante avec naturel et, dans les duos avec la haute-contre, les deux voix se complètent bien. Il trouve une très belle douceur dans « Et Jesum » du Salve Regina, véritablement élégiaque ; quant à sa vocalisation, il suffira d’écouter le premier mouvement de l’Alma redemptoris mater pour constater qu’elle ne manque pas d’agilité. La basse est, comme souvent, la voix la moins favorisée par les partitions. Sans gronder, Sönke Tams Freier s’en tire avec autorité et classe.
L’équipe instrumentale n’est pas moins solide et sa somptuosité répond à celle des quatre chanteurs. On apprécie particulièrement, outre la séduction plastique du son, l’équilibre de l’ensemble ; ainsi, la partie d’alto n’est pas noyée dans les autres, mais qu’elle demeure au contraire parfaitement audible. Un continuo rutilant et généreux soutient tout ce bel édifice.
En somme, cet enregistrement de motets de Joseph-Hector Fiocco s’impose comme une référence, et l’on n’aura plus d’excuse pour méconnaître le maître belge du baroque. Loïc Chahine - Article

FonoForum September 2017: CD Petits Motets Vol II
Die Vokalisten der Scherzi Musicali erzeugen trotz aller Individualität ihrer Timbres einen recht geschlossenen Ensembleklang, zugleich sind sie aber auch ohne jegliche Defizite als Solisten einsetzbar.
Sehr schön und mit großer Natürlichkeit spannen sie lange Bögen und stellen eine sehr gelöste Atmosphäre her. ...Die Instrumentalisten begleiten sehr feinsinnig und betonen noch das offenkundig angestrebte warme Klangbild, das diese Aufnahme zum wiederholten Hören empfiehlt. Reinmar Emans - Ganze Resenzion

Ngz 21/06/2017 : Erstklassige Instrumentalisten im Globe - Barockensemble  „Scherzi musicali“ aus Belgien über „Götter, Nymphen und Feen“ mit Musik aus Shakespeares  Zeiten.
…Nicolas Achten (32) hat das Ensemble während seines Studiums von Gesang, Laute, Cembalo und Harfe gegründet. Da er über einen veritablen Bariton verfügt, erlebte man die alte Praxis, dass der Sänger sich selbst an Theorbe und Barockgitarre begleitet. Das war makellos, aber auch die anderen Instrumentalisten waren erstklassig: Varoujan Doneyan und Patrizio Germone spielten Violine, Edouard Catalan die Bassgeige, und Philippe Grisvard war stets zuverlässiger Cembalist. Hansgeorg  Marzinkowski - Ganze Resenzion

Fifty2go 19/06/2017: Barockmusik auf schlichten Brettern 
…Mit großer Spielfreude bringen sie während ihres Konzertes die lebensfrohen Aromen der Musik heraus, die sich aufgrund ihrer beschränkten Rhythmik und Dynamik für heutige Hörgewohnheiten nicht leicht vermitteln. Ob ein tosender Sturm oder ein Feentanz – barocke Violinen und Generalbass malen es in den gleichen zarten Klangfarben. … Das Publikum im Neusser ‚Globe‘ hat das Konzert mit begeistertem Applaus quittiert.  Jan-Peder Lödorfer

KlassikInfo Juni 2017
 :Erlesene Verlockungen
Scherzi Musicali -... Mit seinen Musikerinnen und Musikern präsentierte er zwei Oratorien über Maria Magdalenda aus dem 17. Jahrhundert. ...Bei aller Schönheit der Musik wurde da einem schnell bewusst, welch außergewöhnliche Erscheinung zu dieser Zeit Claudio Monteverdi war. Die jungen Musiker stürzten sich dennoch mit Hingabe und großer Raffinesse in die Sache.  Laszlo Molnar - Article

Nmz.de 6/06/2017: Feine Erschütterungen und großes protestantisches Sakral-Kino: Tage Alter Musik Regensburg 2017
... Den gab es auch beim belgischen Ensemble Scherzi Musicali zu bewundern, von Adrien Mabire so geblasen, dass er der menschlichen Stimme im Timbre und in der Beweglichkeit so nahe kommt, wie es eben geht. Das aus Musikeinlagen zu einem Mantuaner Schauspiel von 1617 (u.a. von Monteverdi) und einem Oratorium Antonio Bertalis von 1661 zusammengesetzte Programm changierte – der besungenen Figur „La Maddalena“ entsprechend – zwischen bußfertiger Andacht und sinnlicher Verlockung. -  Juan Martin Koch - Full article

News Scherzi Musicali & Nicolas Achten - La Tribune de Genève 21/05/2017: CD Fiocco
La redécouverte de Joseph-Hector Fiocco doit à peu près tout à l’ensemble Scherzi Musicali, qui en a éclairé une partie du répertoire vocal dans un précédent volume saisissant. On en sait désormais davantage sur ce Vénitien qui a migré à Bruxelles grâce à cette nouvelle étape discographique tout aussi réjouissante. Campée dans une esthétique à la fois française et italienne, l’oeuvre du compositeur est enluminée par un grand plateau de musiciens. - R.Z.

Feine Erschütterungen und großes protestantisches Sakral-Kino: Tage Alter Musik Regensburg 2017
... Den gab es auch beim belgischen Ensemble Scherzi Musicali zu bewundern, von Adrien Mabire so geblasen, dass er der menschlichen Stimme im Timbre und in der Beweglichkeit so nahe kommt, wie es eben geht. Das aus Musikeinlagen zu einem Mantuaner Schauspiel von 1617 (u.a. von Monteverdi) und einem Oratorium Antonio Bertalis von 1661 zusammengesetzte Programm changierte – der besungenen Figur „La Maddalena“ entsprechend – zwischen bußfertiger Andacht und sinnlicher Verlockung. -  Juan Martin Koch - Full article

News Scherzi Musicali & Nicolas Achten - La Tribune de Genève 21/05/2017: CD Fiocco
La redécouverte de Joseph-Hector Fiocco doit à peu près tout à l’ensemble Scherzi Musicali, qui en a éclairé une partie du répertoire vocal dans un précédent volume saisissant. On en sait désormais davantage sur ce Vénitien qui a migré à Bruxelles grâce à cette nouvelle étape discographique tout aussi réjouissante. Campée dans une esthétique à la fois française et italienne, l’oeuvre du compositeur est enluminée par un grand plateau de musiciens. R.Z.

Diapason Mai 2017: CD Fiocco Petits Motets Vol II
….Un Diapason découverte récompensait en 2009 le jeune ensemble belge qui sortait de l’ombre avec ardeur et grâce quelques motets de J.H. Fiocco. Scherzi Musicali nous revient pour un deuxième volume, qui ne flatte pas moins l’art de ce fils d’un musicien vénitien émigré à Bruxelles,….
Pour ces petits motets à quatre voix d’une élégance infini, le même chef-baryton-théorbiste et harpiste Nicolas Achten a totalement renouvelé son équipe, instrumentistes comme chanteurs, à l’exeption notable et heureuse du ténor Reinoud Van Mechelen, fidèle à l’ensemble de ses débuts. Pour une bien étrange musique…
Si vous aimez classer les styles dans de jolis tiroirs, passez votre chemin.….Sans quoi, vous goûterez cette confusion plaisante des catégories: les tessitures sont bien françaises, comme les tournures mélodiques et leur précosité, mais l’orchestre est ultramontin, violons à l’unisson des voix mais alto indépendent, flûte ou hautbois solo touches, écriture enrichie d’ornementations y compris dans des récits souvent accompagnés. 
Cette coexistence d’un ton français et d’une volubilité harmonique et ornementale ensoleillée est la touche d’un Fiocco plus généreux que princier, qui se laisse parfois aller à une virtuosité toute vivaldienne. Un tel oecuménisme musical pourrait faire craindre que trop de mélange des goût tue le goût. La fermeté de l’écriture, indéniable, l’en préserve.
Pour rendre justisse  à cette imagination, il faut de la rigueur: l’enthousiasme se laisse parfois déborder par la surcharge ornemantale, comme dans le verset “Tartarus ater” du motet marial O beatissima virgo Maria.
Dans cette pâte sonore, dont les Scherzi Musicali épousent la sensualité de la matière, Van Mechelen pourvoit la lumière idéale et nécessaire. - Sophie Rougnol

Kölner Stadt-Anzeiger 15/04/2017 : Löschen der Kerzen - Scherzi Musicali in der Philharmonie. … ; besser gelangen die mehrstimmigen Sätze, in denen die Truppe um den Bariton und Theorbisten Nicolas Achten durch schlüssige Musizier-Strategien und klangliche Geschlossenheit überzeugte. Als Energie-und Kraftquelle ersten Ranges erwies sich dabei die mit drei Theorben, zwei celli, Cembalo und Orgel reich besetzte, sehr flexibel agierende Continuo-Gruppe. -  Stefan Rütter

Cutting Edge 13/04/2017:  CD Joseph-Hector Fiocco, ‘Petits motets, Vol. II’ - Vaderlandse geschiedenis ontstoft
Instrumentaal tekent Scherzi Musicali voor energetische, opwindende partijen, minutieus gefraseerd en excellent qua zinsbouw. Het detail en de grote lijn: op deze cd komen ze weergaloos samen.… Reinoud van Mechelen en Nicolas Achten bewegen zich elegant door hun partituren, met een naturel die de luisteraar inderdaad het gevoel heeft dat Fiocco ten onrechte vergeten is geraakt. Tot nu, dankzij deze opname. - Hildegart Maertens - Volledig artikel

Het Nieuwsblad 28/02/2017 : Motetten van Brussel en Antwerpen
…De groep Scherzi Musicali bestaat een kleine 10 jaar en wordt nog steeds geleid door de jonge stichter, luitist en zanger Nicolas Achten. De jonge musici spelen met veel enthousiasme en kennis van de historische uitvoeringspraktijk van barokmuziek.
Musique en Wallonie, gesteund door de Waalse overheid, realiseert al vele jaren interessante opnamen. De vertolking is verzorgd en het zorgvuldig samengestelde boekje, bevat veel info, inclusief de gefundeerde teksten in het Nederlands. - Mirek Cerny

Le MAD/Le Soir 14/02/2017 : Scherzi Musicali CD Fiocco
Voici donc le 2iéme volume de l’intégrale des petits motets de Joseph-Henri Fiocco. …Interprétation vivante et policée de Nicolas Achten à la tête de ses Scherzi Musicali. - Serge Martin

Codalario.com 26/01/2017:Scherzi Musicali en la Fundación Juan March
…La interpretación corrió a cargo del conjunto belga Scherzi Musicali, que a pesar de la juventud de sus miembros lleva tras de sí una brillante carrera, jalonada de éxitos, premios y magníficos registros discográficos. El conjunto presentó una visión excepcional de estos ejemplos musicales tan hermosos. Compuesto para la ocasión por seis intérpretes, tres cantantes y tres instrumentistas –cuatro en realidad, como explicaremos a continuación–, supieron deleitar desde el inicio, haciendo olvidarse a más de uno de la complejidad intrínseca de este repertorio, más aún desde un punto puramente interpretativo, sin representación escénica. Excepcional labor de la de la soprano Deborah Cachet, de absoluta gracilidad, solvencia técnica y timbre repleto de belleza, que brindó unas versiones impecables, especialmente en el campo de las tan complejas ornamentaciones, solventadas con fluidez y una naturalidad apabullantes. …Excepcional, sin duda, la actuación de Nicolas Achten, una de las figuras más sobresalientes en las últimas hornadas de intérpretes en el repertorio histórico. Achten es, a la par, un magnífico barítono –de voz redonda, bien proyectada, con una línea de canto elegante, muy sutil, un registro medio-agudo realmente magnífico, aunque con el grave algo menos poderoso– y un excepcional instrumentista –tañe por igual instrumentos de cuerda pulsada, el arpa e instrumentos de teclado–, como demostró aquí acompañándose, tanto a sí mismo, como a sus compañeros, con la tiorba, dejando momentos de magnífico impacto por su pulsación expresiva y calibrada. … El apartado instrumental, limitado al bajo continuo, corrió a cargo del archilaúd y la guitarra barroca de Solmund Nystabakk, el lirone de Eriko Semba y el calve de Haru Kitamika. Son intérpretes muy curtidos en el repertorio, con un gran conocimiento de la ornamentación y la aplicación de las teorías de la época en la realización del continuo. Todos brillaron de forma fulgurante, tanto en los pasajes puramente instrumentales –qué hermosura la de esas arias de romanesca y la célebre Aria de Firenze, ejemplo sobresalientes de los patrones de continuo y ostinati sobre los que se compusieron excepcionales variaciones–, como en el acompañamiento a la voz, manteniendo siempre la tensión armónica, la expresividad y ayudando de manera exquisita al desarrollo dramático de las obras. - Mario Guada

Scherzo.es 25/01/2017:El Big Bang de la música barroca
Scherzi Musicali es uno de esos grupos fundados en su día por veinteañeros que hoy apenas superan la treintena (Nicolas Achten, su director, tiene 31 años). Con menos de unas década de actividad, esta formación belga tiene un bagaje discográfico notable en cantidad y sobresaliente en calidad, y más que suficiente para ser considerada como una de las más grandes especialistas en el Seicento. Y más precisamente, en los orígenes del Seicento. Tras esta actuación en Madrid, se llega a la conclusión de que es imposible reunir tanto rigor musicológico, tanto talento musical y tanta imaginación a la hora de ensamblar un programa que sea capaz de mantener absorto durante de dos horas a un auditorio que seguramente en su gran mayoría ha tenido poco o nulo contacto previo con este repertorio.
Los dos cantantes (la soprano Deborah Cachet y el tenor Hugo Hymas) poseen un nivel descomunal y el bajo continuo (las japonesas Eriko Semba, al lirone, y Haru Kitamika, al clave, y el noruego Solmund Nustabakk al archilaúd y la guitarra —de la escuela de su compatriota Rolf Lislevand, por supuesto—) es fastuoso. Pero quien se eleva por encima de todos es Achten con su prodigiosa polivalencia: dirige, canta como barítono y toca una enorme tiorba (además, la criatura también es clavecinista y arpista, aunque ayer no tuvo necesidad de demostrarlo). Lo de cantar y tocar al mismo tiempo tal vez sorprenda en nuestros días, pero era algo común en aquella Italia del Big Bang barroco. El propio Caccini cantaba mientras tocaba el laúd las canciones que él mismo componía. En la actualidad son muy pocos los que están capacitados para hacerlo:…- Eduardo Torrico

Crescendo.be 23/01/2017: Le mystère Marie-Madeleine
La variété des styles de composition évite toute monotonie et l’ensemble impressionne par sa qualité et la subtilité de l’écriture. Interprétation sans faille de Scherzi Musicali et Nicolas Achten, toute en nuances. Les « Quelques clés d’écoute » de ce dernier, incluses dans le livret, seront d’un grand secours au mélomane pour entrer plus avant dans cet univers qui ne révèle pas instantanément toutes ses richesses. - Bernard Postiau - Full article

Resmusica 24/10/2016: Le Festival d’Ambronay dans la lumière - De belles découvertes dans une ambiance fort agréable
..Autour du thème de Marie-Madeleine, Nicolas Achten proposait des pièces de compositeurs très ou peu connus, du XVIIe siècle, de Monteverdi à Bertali. Petite formation mais grande qualité, c’est le ressenti des festivaliers. Plus qu’à un concert, on assiste à une réunion d’amis partageant la musique avec les spectateurs qui sont à leur pied. Complicité et expressivité sont au service de ces musiques qui honorent ou racontent Marie-Madeleine. Nicolas Achten est l’homme-orchestre : théorbe, harpe, chanteur… Il est le capitaine de l’équipe. C’est lui qui montre le (bon) chemin vers la belle lumière du festival. Dans La Maddalena de Bertali, Deborah Cachet est remarquable, très monteverdienne par sa voix de soprano et sa théâtralité. Dans la même œuvre, Reinoud van Mechelen chante : « Rends-moi mon Jesus, pierre immortelle ! Car en une si féroce souffrance, j’implore ta pitié » avec une prenante expressivité. Les applaudissements nourris du public confirment, s’il en était besoin, leur plaisir de la découverte de ces pièces peu connues et celui d’entendre un excellent ensemble de jeunes musiciens, ensemble qui fête, déjà, son dixième anniversaire. - Jean-Noël Démard - Full article

La Libre Belgique 11/07/2016: Concerts de découvertes – Les Scherzi Musicali donnent vie à un oratorio inconnu d’Antonio Bertali
L’ensemble est équilibré, séduisant et très lisible, notamment grâce à la disposition des musiciens sur scêne, jouant debout (sauf pour les violes et les claviers) avec les trois théorbistes placés en hauteur, sur la même ligne que les instrumentistes solistes, les excellents Lambert Colson, au cornet et Patrizio Germone, au violon, Quatre chanteurs, Deborah Cachet, Luciana Mancini, Kevin Skelton et Achten lui-même, se chargeant d’incarner tour à tour le Pénitent, l’Amour de Dieu, Maddalena, Maria, et les deux pêcheurs. Au final, la forme est à la fois originale et familière, rehaussée de quelques moments merveilleux et servie par le raffinement des musiciens . - Martine D. Mergeay

Diapason Mai 2016: CD Antonio Bertali La Maddalena
... Le somptueux prologue de Monteverdi, forgé sur le modèle de L’Orfeo, alterne un ritornello à cinq parties (ici richement orchestré et varié) et sept stances pour ténor solo, interprétées par Nicolas Achten lui-même, avec un admirable raffinement dans l’expression et l’ornementation. ...L’œuvre offrant peu de parties instrumentales, Nicolas Achten a étoffé un continuo coloré : un modèle de réalisation polyphonique, aux antipodes du fouillis étincelant qui fait aujourd’hui florès parmi les ensembles « à la mode ».  Les chanteurs servent leurs parties avec intelligence et style… - Denis Morrier

Rondomagazin.de 23/04/2016: CD La Maddalena
Wenn man ein aufregend neues Kapitel im Bereich der Alten Musik kennenlernen will, dann muss man eigentlich nur zu einer Aufnahme des belgischen Ensembles Scherzi Musicali greifen. Unter der Leitung seines Gründers Nicolas Achten haben sich die Sänger und Instrumentalisten in den nunmehr genau zehn Jahren ihres Zusammenwirkens zu wahren „Trüffelschweinen“ entwickelt, die wie selbstverständlich Abgelegtes aufspüren und sofort mit allerbestem aufführungspraktischen Sachverstand einverleiben…..- Guido Fischer - Full article

Le Babillard.fr 14/04/2016: Les plaisirs du sépulcre
…Peut-être faudrait-il citer tout le monde ; ce serait fastidieux, sans doute, et nous préférons saluer un travail d’équipe exemplaire. Toutes les voix s’accordent bien ensemble, même si certaines, évidemment, ressortent particulièrement dans leur soli, comme le mezzo-soprano sombre et racé de Luciana Mancini ou le ténor, éclatant, resplendissant de Reinoud van Mechelen. Nicolas Achten, en particulier dans son prologo montéverdien, montre aussi que sa voix a mûri, a gagné en rondeur comme en nuances. ... Du côté des instruments, l’oreille est également à la fête, …. On apprécie la direction de Nicolas Achten, attentive à mettre la musique en valeur, dynamique sans être heurtée. Les effets ne sont jamais outrés, et ce sont l’hédonisme sonore et une certaine sensualité auditive qui dominent ici, peut-être au détriment d’une théâtralité qui pourrait être plus affirmée. Qu’importe ! le disque s’écoute avec un plaisir constant, voire captivant, et l’on y revient plus que volontiers. - Loïc Chahine - Full article

Klara’s10 12/04/2016: CD Antonio Bertali - La Maddalena
Nicholas Achten en zijn Scherzi Musicali weten telkens weer te verrassen met een origineel concept. …De grote bezetting van Scherzi Musicali is helemaal in balans. De vrij uitgebreide strijkersgroep, de toevoeging van koperblazers die bijdragen aan een typische, weemoedige kleur, de rijkdom aan tokkelinstrumenten  en de afwisseling op klavecimbel, orgel, virginaal: heel fijn en beheerst klinkt dat allemaal, met subtiele solo’s en fraaie samenklanken.
Nicholas Achten trekt de lijn van zijn vorige opnames door: een interessant, doordacht project, mooi uitgewerkt, met stuk voor stuk prachtige musici. Bovendien is deze opname een wereldpremière. - Els Van Hoof - Full article

Classiquenews.com 7/04/2016: CD Antonio Bertali, La Maddalena
…ce nouveau travail affirme une nouvelle maturité du groupe.
Acuite linguistique et justesse poetique des Scherzi Musicali…., chanteurs et instrumentistes des Scherzi Musicali atteignent dans ce programme Bertali une étonnante maîtrise de la caractérisation linguistique ; le choix de chaque soliste pèse de tout son poids identitaire fort : Marie et Madeleine exhortant, hallucinées (Deborah Cachet, Lucina Mancini aux tempéraments suaves, incarnés, irrésitibles) ; duo palpitant entre les deux chanteurs ténor et baryton ci dessus nommés). C’est de loin la meilleure réalisation des Scherzi Musicali. - Benjamin Ballifh - Full article

La Libre Belgique 6/04/2016: CD Bertali La Maddalena
Après un très beau CD consacré au mythe d’Orphée, l’ensemble Scherzi Musicali propose cette fois un disque thématique autour de la figure de Marie-Maddaleine, la pécheresse repentie. Au menu, une courte lamentation de Mazzochi créée à Rome en 1638, mais aussi deux oeuvres de plus larges proportions. ... Musique superbe, et magnifique interprétation autour d’un Nicolas Achten omniprésent qui est un des sept solistes du chant, dirige le tout et signe en outre dans le livret du CD un très instructif texte de présentation des oeuvres. - N.B.

www.classiquenews.com 30/07/2015: Festival. Itinéraire Baroque - Périgord
Lors de la première note, c’est Orphée lui même qui hanta le théorbe de Nicolas Achten, nouveau trouvère venu pour nous émouvoir au sein du Périgord. …
Compulsant dans les belles partitions de Peri, Caccini, Sartorio, Rossi et Monteverdi, Nicolas Achten et sa troupe incroyable de joyeux interprètes nous offrent une belle soirée. Equilibrée, nuancée et aux couleurs chatoyantes, la musique émise par les membres des Scherzi Musicali fait la part belle à l’inventivité et l’ornementation heureuse.
Côté voix, Deborah Cachet, très jeune soprano campe assez bien les tourments d’Eurydice. …, elle tire bien son épingle du jeu, étant tour à tour l’amante, le fantôme et l’égérie. Nicolas Achten, formidable en théorbiste et en baryton, campe un Orphée touchant de bout en bout, ayant l’émotion à fleur de peau.

www.musikzen.com 5/04/2015: Mosaïque d'Orphées - Dix compositeurs pour reconstituer l'éclosion de l'opéra - CD Il Pianto d’Orfeo ou La naissance de l’opéra
…Les vingt-six morceaux, dont quelques-uns purement instrumentaux, se succèdent sans interruption, en des transitions subtiles donnant quelque peu l’illusion du théâtre, alors qu’on ne s’y trouve pas. Nicolas Achten se taille la part du lion, Deborah York est plus rare, et on admire aussi les interventions fréquentes du cornet. L’ensemble Scherzi Musicali forme d’un bout à l’autre un instrumentarium hautement coloré, et cette anthologie permet de belles découvertes, comme « La suave melodia » d’Andrea Falconieri ou « Muove Orfeo » de Stefano Landi. - Marc Vignal

www.earlymusicreview.com 22/02/2015: CD Il pianto d’Orfeo or the birth of opera
This intriguing CD takes the Orpheus legend as a springboard to explore the world of early opera. ….much of the ‘supporting’ music by Rossi, Merula, Caccini, Cavalieri, Piccinini, Falconieri, Landi, Sartorio and of course Peri seemed highly effective and, in the hands of Scherzi Musicali, powerfully expressive.
The role of Orfeo is taken by the Nicholas Achten, whose light baritone voice seems constantly on the verge of ornamentation and is perfectly suited to the music – his account of the Monteverdi’s superlative aria Possente spirto is one of the finest I have heard. ….The accompanying consort of strings plus two cornetts and a range of continuo keyboards including harpsichord, organ and virginals occasionally joined by theorbo, guitar, harp and bass cittern provides highly charged textures to support the singers as well as performing purely instrumental items with considerable delicacy and passion.
This CD is a true pleasure to listen to,…. - D. James Ross

Gramophone January 2015: CD  Il Pianto d'Orfeo: The Birth of Opera
…The section entitled ‘Weep at my Lament’ is dominated by Caccini and Peri’s respective settings of Rinuccini’s verses ‘Funeste piagge’, although they are ultimately overshadowed by Achten’s pathos-laden rhetorical shaping of Monteverdi’s famous ‘Possente spirto’. Achten is a Renaissance musical polymath, directing the excellent band Scherzi Musicali from the theorbo, harp, harpsichord and bass cittern – as well as singing in the majority of items, and writing a thoroughly articulate and illuminating essay. However, this captivating experience is enriched by Deborah York’s five contributions, most notably Sartorio’s plangent lament for Euridice (‘Se desti pietà’). - David Vickers

Kulturradio.de 20/10/2014: CD Il Pianto d’Orfeo - Multitalent Nicolas Achten inszeniert "Die Geburt der Oper" - und auch sich selbst?
…Die Baritonstimme von Nicolas Achten verströmt große Wärme und bewältigt die komplizierten Verzierungen (etwa im berühmten „Possente spirto“ aus Monteverdis „Orfeo“) souverän. …. Ein weiteres Plus der neuen CD ist die abwechslungsreiche Besetzung des Basso continuo. … Farbenreich und immer wieder überraschend werden die Gesangsstimmen von dieser Continuopracht geführt. „Il pianto d’Orfeo“ – „Das Weinen des Orpheus“ heißt die CD, es ist aber ein sehr schönes Weinen.   - Bernhard Schrammek- Mehr info

 

top